KRAKEN

Actuellement basé à Paris, fasciné par les corps et leurs métamorphoses liées à la vie et au temps qui s ‘écoule et la culture populaire, c’est à 11 ans que KRAKEN rencontre Vincent Chéry avec lequel il fonde le collectif RDLS en 2009. S’en suivront plusieurs années de recherche pour développer son dessin.

En 2012, pour échapper au sentiment d’isolement auquel le travail en atelier contraint, l’artiste entreprend de peindre seul dans la rue,au pinceau .

Ses pieuvres géantes se déploient aujourd’hui dans tout Paris, leurs interminables tentacules courant sur les façades et toits de la ville. Elles se fondent tout aussi bien dans la mer que dans la ville. 

Si les poulpes sont la partie la plus visible de son travail, ils ne représentent pas l’essentiel de son oeuvre : la plupart de son temps, le Parisien le passe à dessiner sur des feuilles de grands enchevêtrements noirs de personnages minuscules, sorte d’invasion moderne héritée du graffiti et de la BD. 

Il se concentre actuellement sur des instants de vie. Il regroupe des images populaires qu’il photographie ou sélectionne sur le net. En passant par des vieillards claudiquant avec un déambulateur ou caddie de courses à des personnes avec des physiques particuliers dans des images pornographiques, il veut souligner le temps qui passe et qui se ressent en détaillant au maximum les corps. Il s’en sert tels des modèles de nu étudiés dans les écoles d’art.

La série des « jouets tristes » lui offre la possibilité de valoriser des objets kitsch et de rendre justice à leurs créateurs et vendeurs en en faisant des objets d’art. Pour ce faire, il s’entoure d’artistes pluridisciplinaires pour en apprendre davantage sur la céramique, les mousses normalement utilisées en construction et autres procédés pour faire de ces objets du quotidien, des œuvres artistiques.

Kraken est un artiste au coup de crayon inégalable. Ses traits noirs précis, marque de fabrique de l’artiste, accentuent les vides et les pleins de ses sujets au même titre que les procédés de gravure des siècles passés. 

Publié par galeriemargueritemilin

Galerie d 'art contemporain- 11 rue Charles François Dupuis 75003 Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :