Sarah Trouche /HAIRS_HER

Depuis la mort de Masha Amini, les femmes iraniennes puis du monde entier brandissent leur mèche de cheveux, comme un puissant totem de protestation. Sarah Trouche propose une exposition autour de la révolte de la crinière et questionne le cheveu comme arme éco-féministe.

Publié par galeriemargueritemilin

Galerie d 'art contemporain- 11 rue Charles François Dupuis 75003 Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :